Feeds:
Articles
Commentaires

Ibuka Europe a appris avec satisfaction la déclaration du Pape François 1er demandant pardon pour les péchés et les manquements de l’Eglise catholique et de ses membres dans le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda. Le Saint-Père a présenté ses excuses lors de sa rencontre avec son Excellence Monsieur Paul Kagame, Président de la République du Rwanda, ce lundi 20 mars 2017.

http://rwandaises.com/2017/03/fribourg-suisse-communique-dibuka-europe-suite-au-pardon-du-pape-demande-pour-les-fautes-de-leglise-dans-le-genocide-des-tutsi/

Participation au forum de la Solidarité au Collège Paul Eluard, plus de 75 élèves de 8 classes sont venus s’informer au stand de la Cellule sur nos actions solidaires menées depuis 2005.

http://www.larep.fr/chalette-sur-loing/education/solidarite/2017/03/18/les-4e-de-paul-eluard-sensibilises-a-la-solidarite_12326759.html

 

L’Exposition « pédagogique » de la Cellule Locale Ibuka, « Le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 » a été à la disposition des enseignants et élèves du lycée Jean Zay d’Orléans du 28 février au 10 mars, jour où une rencontre (réponse aux questionnements, échanges; explications) a été fait avec la Cellule Locale Ibuka de Chalette et 4 classes de 1ère terminales (130 élèves, 5 enseignants, 2 documentalistes).

 

INVITATION

Le 7 avril 1994, démarrait le génocide des Tutsi au Rwanda, génocide qui dura cent jours d’avril à début juillet et fit plus d’un million de victimes innocentes; les 23èmes commémorations nationales se feront à Paris le vendredi 7 avril 2017.

A Chalette sur Loing, la Cellule Locale Ibuka du montargois  organise le dimanche 9 avril à 11h, au monument dédié aux victimes du génocide des Tutsi, square Tchevchenko, une cérémonie, dépôts de fleurs et prises de paroles ouvertes suivie d’un moment convivial.

J’ai le plaisir, avec le Président d’Ibuka France et tous les membres de la Cellule Locale du montargois, de vous inviter, élus, adhérents, sympathisants, et amis, à honorer de votre présence cette cérémonie.

Avec toute mon amitié,                   .

Bernard PATUREAU

Président Cellule Locale

 

Ibuka France a réagi aux récents propos tenus par le Sénateur Pierre Charon: rapprochement Macron-Bayrou comparé avec les Hutu et les Tutsi ; une lettre a été adressée au Sénateur ce 25 Février 2017.

senateur_charon2017-02-25vf    Monsieur le Sénateur,

En réaction au rapprochement entre le Président du Modem, François Bayrou, et le Fondateur de la France en Marche, M. Emmanuel Macron, vous avez publié un tweet ainsi libellé : « Quand les Hutu rejoignent les Tutsi, c’est donc la preuve que Macron est le candidat de Hollande ». Les rescapés du génocide des Tutsi du Rwanda et tous les Français qui, depuis plus de 20 ans, travaillent sur ce sujet sont profondément choqués par une comparaison aussi abusive. Qui de Bayrou ou de Macron est Hutu ou Tutsi ? Quel rapport entre les Rwandais, Hutu et Tutsi, et MM. Bayrou et Macron ? On cherche…en vain !

En banalisant un crime reconnu que partout ailleurs on réprime, vous n’avez pas seulement insulté la mémoire des victimes, vous avez aussi manqué à votre devoir d’élu. Vous devriez plutôt aider vos électeurs à comprendre la fulgurante ascension d’un homme inattendu, M. Macron ; à comprendre les raisons qui ont poussé M. Bayrou à faire le choix de s’allier à M. Macron. Au lieu de cela, vous leur proposez un mythe venu de l’ethnographie racialiste du début du XXème siècle à propos des « tribus » africaines. Dans ce Tweet, vous avez à la fois jeté le voile de la banalité sur le pire des crimes et cherché à endormir vos électeurs en leur racontant des histoires teintées d’exotisme. Ce n’est pas digne d’un responsable politique. Autant, l’alliance politique entre M. Macron et M. Bayrou est sans rapport avec l’histoire des Hutu et des Tutsi, autant votre Tweet fait étrangement écho à la propagande divisionniste et raciste qui a précédé et accompagné le génocide des Tutsi au Rwanda.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de présenter des excuses publiques aux rescapés que vous avez offensés et au peuple français qui attendait de vous autre chose qu’un mythe emprunté à l’Afrique.

Marcel Kabanda

Président d’Ibuka France

Plaquette de la troisième édition de la Semaine de la Mémoire au lycée Thierry Maulnier de Nice

plaquette-2017-web

Une loi réprimant le négationnisme du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 vient d’être votée par le Parlement français. C’est une révision de la loi pré existante réprimant le négationnisme du génocide des Juifs.

La nouvelle loi révisée stipule que tous les génocides reconnus par les tribunaux français et autres cours internationales tombent sous l’application de cette loi. Or il se fait que le génocide des Tutsi de 1994 a non seulement été reconnu par les Nations unies, mais aussi cette ONU a institué un TPIR (Tribunal Pénal International chargé de juger les crimes de génocide commis contre les Tutsi du Rwwanda de 1994).

http://fr.igihe.com/droits-humains/justice/une-loi-reprimant-le-negationnisme-du-genocide.html