Feeds:
Articles
Commentaires

Il y a bientôt dix ans, des membres de Chalette et des environs avaient décidé de créer une Cellule Locale d’Ibuka dans leur ville.

Ils se sont promis d’organiser dans leur coin toutes les activités et responsabilités d’IBUKA ; au nombre de celles-ci veiller à la mémoire du génocide, la justice pour les rescapés, la lutte contre le négationnisme du génocide des tutsi du Rwanda de 1994 et porter secours aux survivants dudit génocide.

la suite:

http://fr.igihe.com/droits-humains/le-couple-gahongayire-patureau-fonde-une-cellule.html

Vingt-deux ans après le génocide, l’Eglise catholique rwandaise n’avait pas officiellement présenté ses excuses pour son rôle dans la planification de ce génocide qui a coûté la vie à environ 800 000 personnes, selon un bilan des Nations unies.

Le mea culpa est contenu dans une lettre consacrée à la clôture du grand jubilé de la miséricorde. Dans cette déclaration, l’Église reconnaît que des membres de l’Église ont planifié, aidé à exécuter et mis en acte le génocide.

http://www.la-croix.com/Religion/Monde/Jubile-misericorde-pardon-eveques-rwandais-pour-genocide-2016-11-21-1200804741

http://www.bbc.com/afrique/38047297

Après que l’Église rwandaise a présenté ses excuses pour le rôle des catholiques dans le génocide de 1994, le gouvernement a réagi mercredi, estimant que c’était au Vatican de faire son mea culpa.

De Kigali à Rome, il n’y a qu’un pas, que le gouvernement rwandais a franchi ce jeudi. Après avoir pris acte des excuses de la Commission épiscopale dimanche pour le rôle des catholiques dans le génocide qui a fait 800 000 morts dans le pays en 1994, les autorités ont réagi mercredi. Non contentes de ce premier mea culpa, elles estiment désormais que c’est au Vatican de faire son auto-critique.

http://www.jeuneafrique.com/376873/politique/rwanda-kigali-exige-excuses-vatican-role-joue-catholiques-genocide/

La position officielle d’IBUKA apprécie ce nouveau mouvement de l’église catholique et trouve que ceci est un bon début pour un dialogue constructif en faveur de la reconnaissance du lourd préjudice causé aux victimes et rescapés du génocide des Tutsi de 1994.

http://fr.igihe.com/droits-humains/interpretations-du-pardon-demande-par-l-eglise.html

Après le Prix FNAC 2016

Après le Prix du Premier Roman 2016

Après le Prix « Liste Goncourt – Choix de la Pologne 2016 »

Après le Prix « Liste Goncourt – Choix de l’Orient 2016 »

Après avoir été Sélectionné par Le Comité de Lecture Cultura pour les six Talents à Découvrir

Gael Faye obtient le Prix Goncourt des lycéens 2016 pour « Petit pays » aux Editions Grasset

https://news.google.com/news/story?ncl=dZrO90yaP2TckWMvz5QTqKf6mGnDM&q=rwanda&lr=French&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiDy-744LHQAhXDMhoKHU9DB_UQqgIIPjAJ

La Cellule participe dimanche  13/11 au Marché du Monde à Montbouy 

113162892

– Le 15 novembre, a eu lieu une réunion de travail avec le Lycée du Chesnoy

La Cellule participera à la journée du 19 novembre 2016 consacrée aux Solidarités Internationales (au Hangar) avec pour thème cette année la Solidarité à Chalette;     sans-titre

Le 22 novembre, à 19h45, la Cellule organise, dans ce cadre, la projection d’un diaporama sur le Voyage Solidaire au Rwanda de cet été.
voyage_16_2

Pour l’édition 2016 du festival du Livre Engagé, le dernier week end de Novembre, au Hangar à Chalette sur Loing, la Cellule Locale Ibuka du Montargois invitera l’auteure de « L’INNOMMABLE » (AGAHOMAMUNWA)Un récit du génocide des Tutsi, Adélaide Mukantaban

dsc03091
fest-aam-prog-r
14915497_10209371023986013_1980954260507599528_nfest-aam-prog-v     telechargement

Elle sera accompagnée de Bruce Clarke qui a préfacé le livre aux Editions L’Harmattan . A cette occasion il pourra nous présenter son exposition consacrée à l’Homme Debout

Résultat de recherche d'images pour "l homme debout bruce clarke"


      


Bruce Clarke, Gael Faye et Sonia Rolland: https://www.youtube.com/watch?v=DgEdCCVd6-4

 

Le procès « Onesphore Rwabukombe » est un événement dans l’histoire de l’application de la compétence universelle par les tribunaux allemands, qu’il faut marquer d’une pierre blanche non seulement pour la mémoire du génocide tutsi, mais aussi pour l’articulation des juridictions internationales et nationales dans la définition de la notion de génocide. Il s’agit de la première procédure pénale en Allemagne, qui vise les actes commis dans le contexte du génocide au Rwanda en 1994.

 

Le procès Onesphore Rwabukomb

Quand le Rwanda a basculé dans l’horreur, ils étaient des enfants. En quelques semaines, leurs familles sont tombées sous les machettes de Hutus. Un groupe de huit survivants du génocide rwandais de 1994 a commencé ce vendredi un « tour de France de la vérité ». Première étape de ce périple organisé avec Egam, un mouvement européen antiraciste : Gennevilliers, où ils ont notamment discuté avec des élèves du lycée Galilée.

« Nous allons rencontrer des jeunes de Paris, Lyon (Rhône), Dieulefit (Drôme), Nancy, Tomblaine (Meurthe-et-Moselle). Un des objectifs est de dire la vérité sur le rôle de la France qui héberge de nombreux génocidaires et d’apporter notre soutien aux rescapés et aux justes, ces Hutus qui ont protégé des Tutsis », résume Benjamin Abtan, président d’Egam.

« J’avais 11 ans, quasiment toute ma famille a péri »

la suite: http://www.leparisien.fr/gennevilliers-92230/le-tour-de-france-des-rwandais-fait-escale-a-gennevilliers-04-11-2016-6289698.php

Démarrage ce jour du procès en appel de Pascal Simbikangwa, condamné en 2014 à 25 ans de réclusion: voir page au quotidien en Justice et le récapitulatif hebdomadaire en page « newsletter » (cliquez sur un des onglets ci dessus)