Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2015

Avec notre invité, Patrick de Saint Exupery

2 561

Publicités

Read Full Post »

La section italienne d’Ibuka Mémoire&Justice vient d’être officiellement inaugurée dans les enceintes du Parlement italien à Rome ce 23 novembre 2015.

Devant un public composé de députés italiens, de Rwandais de la diaspora italienne, de juifs et d’Arméniens, le Président du Parlement italien Laura Boldrini, a apprécié ce geste montrant qu’il est temps que les hommes de bonne volonté du monde entier s’unissent contre le mal qui a pour nom de génocide, d’intolérance et autre extrêmisme religieux y compris la haine contre l’humain. LIRE CI DESSOUS:

http://fr.igihe.com/politique/geopolitique/section-ibuka-memoire-justice-italie-inauguree-au.html

Read Full Post »

Depuis cinq ans qu’elle est en prison, ses défenseurs affirment toujours que sa détention est politique. Mais la réalité est à l’image du personnage : bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Ses partisans la comparent à Aung San Suu Kyi, l’opposante birmane qui reçut le prix Nobel de la paix en 1991. Depuis cinq ans, Victoire Ingabire Umuhoza, 47 ans, est détenue à « 1930 », la prison centrale de Kigali. Condamnée à quinze ans d’emprisonnement pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre », « minimisation du génocide » et « propagation de rumeurs dans l’intention d’inciter le public à la violence », la présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi), un parti d’opposition hostile au régime de Paul Kagamé, est perçue, hors du Rwanda, comme une détenue politique. Son seul tort, selon ses défenseurs : être retournée dans son pays en 2010 pour défier l’homme fort de Kigali lors de la présidentielle et y avoir fait des déclarations jugées sacrilèges. « Elle a remis en question la version officielle rwandaise sur le génocide et le caractère démocratique du régime », résume l’universitaire belge Filip Reyntjens, détracteur de longue date du FPR, qui estime que la condamnation d’Ingabire est « essentiellement politique ».

À l’occasion de la date anniversaire de son incarcération, qui coïncide avec la publication fin octobre d’un livre-témoignage sur sa détention (Entre les quatre murs du 1930, éd. Scribe), ses partisans lancent une campagne en sa faveur qui recueille le soutien d’ONG et de partis politiques. En France, le Parti socialiste fait savoir qu’il « s’associe aux demandes de libération » de cette opposante devenue emblématique, qu’il estime « injustement emprisonnée […] après des années de combat consacrées à la réconciliation du peuple rwandais, la justice et la démocratie ». Un dithyrambe aussitôt contesté par les rescapés rwandais, à l’instar d’Alain Ngirinshuti, de l’association Ibuka-France, selon qui les socialistes français feraient preuve d’une « indécence qui se conjugue ici à l’ignorance ». Selon lui, au-delà de ses démêlés judiciaires, Victoire Ingabire est l’héritière d’un « parti politique aux origines douteuses » qui comptait, à sa création, « de nombreux responsables du génocide des Tutsis ».

LA SUITE ICI:  http://www.jeuneafrique.com/mag/278863/politique/rwanda-laventure-ambigue-de-victoire-ingabire/

Read Full Post »

En raison de la nouvelle situation créée par les attentats commis à Paris le 13 novembre, l’inauguration du jardin de la mémoire des victimes du génocide des Tutsi initialement prévue pour le 23 novembre 2015 au Parc de Choisy Paris 13ème est reportée à une date qui nous sera communiquée ultérieurement. Je sais que beaucoup d’entre vous avaient déjà pris des dispositions qu’ils vont devoir réviser, je compte sur votre compréhension.
Bien cordialement

Ibuka France

Read Full Post »

Week end partagé entre la Soirée des Solidarités Internationales au Hangar à Chalette et le Marché du Monde à Montbouy, sans oublier nos hommages aux victimes du 13 novembre…… retour photos

DSC01488

DSC01495

DSC01493

107548056

DSC01485

DSC01480

Read Full Post »

 Paris debout malgré l’épreuve !

Ibuka France est profondément attristée par les attaques qui ont été perpétrées hier soir contre la ville de Paris, sa banlieue, les parisiennes et les parisiens. Notre première pensée va aux victimes. Que la chaleur de nos vies recouvre ces corps que la haine a refroidis. Elle va aussi à leurs familles, dont on imagine la stupeur et l’effroi et auxquelles nous nous adressons toutes nos condoléances. Elle va à celles et à ceux qui ont été blessés dans leur chair et dans leur cœur. Elle va enfin aux élus des villes de Paris et de Saint Denis. Nous tenons à leur exprimer notre soutien dans tout ce qu’ils vont devoir entreprendre pour répondre au désarroi du peuple de Paris et l’empêcher de plier malgré la force de la tempête que la haine y déchaîne.

Pour la deuxième fois en moins d’une année, Paris est attaquée dans ce qui en elle symbolise l’humanité. La joie de vivre et le plaisir de la partager avec les autres. Hier soir, à Saint, Denis, au Bataclan et sur les terrasses de café, les terroristes ont pris pour cibles des femmes et des hommes qui après une semaine de travail harassant se retrouvaient pour un moment de convivialité, de solidarité avec leurs familles ou avec leurs amis.

Ceux qui ont commandité ces actes et ceux qui les ont commis sont des ennemis du genre humain. A ceux qui veulent faire de Paris un champ de bataille, la réponse immédiate appartient sans doute aux forces de l’ordre qui depuis un an, n’ont ménagé aucun effort pour préserver notre sécurité et notre liberté. Mais elle a besoin pour sa durabilité, d’un relais en nous. Le but des terroristes est de nous paralyser, de briser en nous tout élan vers l’autre, de nous recroqueviller sur nous-mêmes, de nous méfier du voisin, voire de le rejeter.

Face au spectacle de l’horreur qui nous a été offert hier soir, l’indignation est juste, la colère est légitime et la vigilance s’impose. Mais sur Paris, la haine n’a pas de place. A travers l’épreuve du terrorisme, montrons au monde la force de la fraternité. Ce sera le meilleur hommage aux victimes et l’héritage dont nos enfants seront le plus fiers.

Paris, le 14 Novembre 2015

Marcel Kabanda , Président d’Ibuka France

Bien cordialement

Ibuka France
http://www.ibuka-france.org

 

Read Full Post »